Politique

Lexique Politique #1 : Le Projet De Société

En Côte d’Ivoire, nous sommes à moins d’un an des élections présidentielles. Presque tous les grands acteurs de la scène politique qui ont déjà déclaré publiquement leur candidature n’ont pas dévoilé leurs projets de société. Quand l’histoire politique et l’éducation n’ont pas favorisé la rationalité et la formalité de la chose politique, cette situation est anodine aux yeux de beaucoup.  

Le projet de société, c’est quoi ?

Le projet de société, c’est l’idée claire de ce qu’on a l’intention de réaliser sur une période donnée. Le projet de société est le but qu’on souhaite atteindre en prenant en compte les besoins, la période de réalisation, mais aussi les moyens nécessaires pour y arriver.

Exemples d’axes abordés dans les projets de société, en fonction de l’urgence et des besoins :

Développement durable

Réformes économiques, éducatives et sanitaires

Sécurité intérieure

Réduction de la pauvreté

Egalité des genres

Etc.

La vision cohérente et ficelée est écrite, soutenue par des valeurs morales et éthiques reposant sur l’idéologie du parti ou de l’individu.

Entre idéologie et identité politique

La vision du projet de société est écrite suivant une identité politique propre au parti ou à l’individu porteur du projet. Chaque parti  est favorable à une idéologie qui est sa « carte d’identité » (libéral, conservateur, progressiste, centriste etc.).

Le projet de société même doit être prévisible si on considère que l’idéologie du parti ou de l’individu est connue. « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément « . Nicolas Boileau.

Un parti conservateur ne proposera pas une politique migratoire trop flexible. Sacrilège ! Les libéraux qui demandent la limitation plus ou moins grande voire totale de leurs actions dans l’économie ne vont pas proposer un programme où ils sont impliqués jusqu’au cou. Non-sens.

Il peut bien-sûr y avoir des exceptions après concertation sur certaines questions. Le monde n’est pas manichéen. Ni tout blanc ni tout noir. Par exemple, je suis conservatrice, mais favorable a des idées progressistes. Je dois juste m’assurer de ne pas m’éloigner des fondamentaux du conservatisme.

Bref, vous l’avez compris. Le plus important c’est de proposer une offre technique claire, chiffrée et cohérente.

Politique Africaine et projet de société

Il faut dire que les projets de société dans la politique Africaine, ce n’est pas ce qu’il y a de plus commun. Bien-sûr qu’on le fait. Mais entre délais courts, incohérences et inconsistance, il est difficile de se prononcer. Les pays en proie au tribalisme sont les plus touchés. Quand la culture politique est basée en majorité sur le vote communautaire, on ne peut pas demander à nos politiques de faire plus d’efforts. Pourquoi en feraient-ils ?  Ces populations ne comprendraient rien de toute façon.  On se contente de faire des promesses à des meetings. Et pour ceux qui se croient plus intelligents que les autres, on gribouille un document  vide et boiteux.

On peut utiliser le niveau d’éducation ou d’intérêt des populations pour justifier le peu d’effort fourni par les politiques. Mais on peut reconnaître aussi que cette faiblesse leur profite. Le changement est une question de volonté politique. Si l’on est vraiment épris de justice et qu’on souhaite un réel changement, on commence par faire sa part peu importe la position des autres. Faire les choses dans les règles.

On est encore au niveau où les idéologies politiques des partis sont floues. Dans la déclaration d’existence, on lit parti de gauche. Mais sur le terrain, on voit des politiques de droite appliquées. Sans compter les alliances « contre nature » qui se font et se défont au gré des humeurs et des querelles de nos chefs.

Tout ce dont on a besoin, c’est de  vrais projets de société cohérents et dévoilés à temps.

Bon, j’arrête de me plaindre deux minutes.

(2 commentaires)

  1. Le problème est que le passé ne nous éduque pas et on reste assez passif sur ces choses. Même dans la tranche « éduquée » de la population, je te laisse imaginer celle moins instruite.
    On a un long, très long chemin à parcourir. On a aussi des enfants et jeunes à former sur cette question et bien d’autres d’ailleurs, qu’ils en prennent conscience pour que d’ici 20 ans, bon je vais être plus gentille, 10 ans, nos politiciens soient obligés de nous fournir leur projet beaucoup plus d’un an avant…
    Merci pour cet article et pour tous les autres d’ailleurs, j’apprends beaucoup.

    J'aime

  2. Depuis que j’observe le jeu politique dans notre chers Côte d’Ivoire, bon plus ou moins, je constate que la vision de nos politiciens n’est pas objective. En effet, la forte diversité ethnique complique un peu les choses à mon avis. Chacun commente les projets réalisés en fonction de l’intérêt de sa communauté. Et dans un tel environnement, j’essai cas même de me mettre dans la tête des politiques. Même si certains efforts sont fait, faudrait vraiment trouver un équilibre* pour satisfaire une population aussi diversifiée.
    En fait, je me dis depuis bien longtemps que le plus beau de projet de société en côte d’Ivoire, serait pour nous les ivoiriens de vivre au dessus de nos appartenances ethniques et religieuses. À partir du moment où on vivra véritablement comme un seul peuple, tout le reste viendra naturellement, et on a les capacités pour. Par conséquent, une réforme peut être du système d’éducation de base (primaire), de sorte à cultiver le civisme et la cohésion sociale.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :